ACCUEIL   Correspondre

 Cantons (réforme Valls)

 Circonscriptions
   Un peu d'histoire
   Circ. 1986 et population
   . . . . . . . . . et élus 2007
   Circonscriptions 2010

menu

 EPCI
   
cartes

Ci-dessus le découpage de 1986 complet, projeté en population, selon les résultats annoncés par l'INSEE début janvier 2009. Vous trouverez les chiffres de population par circonscription (et la couleur de l'élu de 2007) dans la page "Circ., pop. et élus 2007"
Les signes + et - sont placés respectivement sur les circonscriptions les plus surpeuplées et les plus sous-peuplées.

    A l'heure qu'il est, le nombre de sièges par département est fixé. D'abord sur la base de la population désormais légale, donnée par cantons et départements depuis janvier par l'INSEE. Ensuite parce que l'avis du Conseil constitutionnel a poussé le gouvernement à n'envisager qu'un siège au minimum par département (la Lozère et la Creuse n'en auront donc qu'un chacun), et finalement un pour St-Martin et St-Barthélémy. Enfin parce que le nombre de Français enregistrés à l'étranger sera celui de 2006, date moyenne des enquêtes de population en métropole et faisant office de recensement dorénavant. Sont cartographiés les écarts à la moyenne départementale de population par circonscription.
    L'abandon du principe ancien des deux sièges au minimum par département annule la fâcheuse distorsion sous un angle strictement démocratique qui aurait vu par exemple la Lozère conserver ses deux sièges, alors qu'elle n'a plus que 77 000 habitants, tout contre l'Aveyron qui en a trois, pour 273 000 habitants.
    Comment ne pas se féliciter de cette décision? Qui osera soutenir qu'en un siècle de transports ou à défaut de communication aisée, surreprésenter des territoires métropolitains restait justifié? Le principe perdait son objet, au moins en métropole et sur le continent. En revanche, le Nord et Paris perdront chacun trois sièges, logiquement. à l'opposé, Seine-et-Marne, Haute-Garonne et Réunion en gagneront deux, tout aussi logiquement.
    Il ne restait plus, après la remise de son avis par la commission consultative, qu'à trancher le cas de la Nouvelle-Calédonie, dont cette commission suggère que le ministre tienne compte des derniers chiffres de population, lesquels offriraient un siège de plus à cet archipel, ce qui en aurait retiré automatiquement un à l'Hérault. Le gouvernement n'a pas suivi cette recommandation.
    Grâce à leur émancipation de la Guadeloupe dont elles formaient naguère une sous-prédecture, Saint-Martin et St-Barthélémy, devenues chacune une Collectivité d'Outre-Mer, vont logiquement bénéficier d'une représentation à l'Assemblée nationale. En revanche, la recommandation du Conseil constitutionnel a poussé à prendre en compte le fait que ces deux confettis territoriaux ont le même représentant suprême de l'exécutif parisien sur place, et parce qu'à la fois la distance qui les sépare et leur population sont faibles (29 km, 43 512 hab.), pour ne leur accorder qu'un siège au total.
    Quant au nombre de Français de l'étranger, dont certains restent inscrits sur la liste électorale de leur commune d'origine en France, le gouvernement a suivi la recommandation du Conseil constitutionnel et a choisi de tous les obliger à voter dans le cadre des circonscriptions spécifiques à ces ressortissants français, qui seront donc de 11.
    Vous pouvez constater le solde, par département, de ces sièges acquis ou perdus sur la carte ci-dessus, ainsi que la population et le nombre de sièges par département ci-dessous.

    Relativement au bilan politique global à attendre, attention: tout redécoupage dans la France de 2009 ne peut a priori que profiter à la droite, parce que la France qui a le plus progressé en population et qui doit forcément bénéficier des sièges nouveaux est la France qui a vu exploser le vote Le Pen naguère, vote largement rallié à N. Sarkozy en 2007... C'est-à-dire le Sud-Est pour la majorité des circonscriptions créées (voir carte ci-dessus). D'ailleurs, le bilan des seuls départements politiquement monocolores et destinés à perdre un siège est déjà défavorable à la gauche, puisque cinq de cette tendance sont concernés, contre trois de droite (voir carte ci-dessus intitulée Elus 2007 et départements redécoupés)... Et quand on continue avec les départements quasi monocolores, on devine vite que le bilan s'alourdira encore, dans le même sens... (vous trouverez la couleur politique des circ. 1986 ordonnées par rang de population dans la page "Circ., pop. et élus 2007".)
    Pour le reste, beaucoup de sièges dépendent uniquement des coups de ciseaux, notamment dans des régions urbaines où la géographie est moins contraignante et la moins visible sur une carte et où le découpeur peut à peu près tout se permettre. Signalons que la suppression de certaines circonscriptions particulièrement aberrantes sur le plan géographique pend au nez des heureux bénéficiaires, à l'image de cette 8e de la Moselle qui devrait en toute logique coûter son siège acquis à la surprise générale par une député socialiste. Mais gageons que d'autres seront créées pour satisfaire des sortants UMP ou même de gauche, en cas de marché...

Département Sièges 1986 Population
officielle
2004-2008
Sièges 2010 Bilan
en sièges
Moyenne de pop.
/circonscription

AIN
AISNE
ALLIER
ALPES-de-HAUTE-PROVENCE
HAUTES-ALPES
ALPES-MARITIMES
ARDèCHE
ARDENNES
ARIèGE
AUBE
AUDE
AVEYRON
BOUCHES-du-RHôNE
CALVADOS
CANTAL
CHARENTE
CHARENTE-MARITIME
CHER
CORRèZE
CORSE-du-SUD
HAUTE-CORSE
CôTE-d'OR
CôTES-d'ARMOR
CREUSE
DORDOGNE
DOUBS
DRôME
EURE
EURE-et-LOIR
FINISTèRE
GARD
HAUTE-GARONNE
GERS
GIRONDE
HéRAULT
ILLE-et-VILAINE
INDRE
INDRE-et-LOIRE
ISèRE
JURA
LANDES
LOIR-et-CHER
LOIRE
HAUTE-LOIRE
LOIRE-ATLANTIQUE
LOIRET
LOT
LOT-et-GARONNE
LOZèRE
MAINE-et-LOIRE
MANCHE
MARNE
HAUTE-MARNE
MAYENNE
MEURTHE-et-MOSELLE
MEUSE
MORBIHAN
MOSELLE
NIèVRE
NORD
OISE
ORNE
PAS-de-CALAIS
PUY-de-DôME
PYRéNéES-ATLANTIQUES
HAUTES-PYRéNéES
PYRéNéES-ORIENTALES
BAS-RHIN
HAUT-RHIN
RHôNE
HAUTE-SAôNE
SAôNE-et-LOIRE
SARTHE
SAVOIE
HAUTE-SAVOIE
PARIS
SEINE-MARITIME
SEINE-et-MARNE
YVELINES
DEUX-SèVRES
SOMME
TARN
TARN-et-GARONNE
VAR
VAUCLUSE
VENDéE
VIENNE
HAUTE-VIENNE
VOSGES
YONNE
TERRITOIRE de BELFORT
ESSONNE
HAUTS-de-SEINE
SEINE-ST-DENIS
VAL-de-MARNE
VAL-d'OISE
GUADELOUPE
MARTINIQUE
GUYANE
La RéUNION
ST-MARTIN+ST-BARTH.
ST-PIERRE-et-MIQUELON
MAYOTTE
WALLIS-et-FUTUNA
POLYNéSIE FRANçAISE
NOUVELLE-CALéDONIE
Français de l'étranger

TOTAUX
4
5
4
2
2
9
3
3
2
3
3
3
16
6
2
4
5
3
3
2
2
5
5
2
4
5
4
5
4
8
5
8
2
11
7
7
3
5
9
3
3
3
7
2
10
5
2
3
2
7
5
6
2
3
7
2
6
10
3
24
7
3
14
6
6
3
4
9
7
14
3
6
5
3
5
21
12
9
12
4
6
4
2
7
4
5
4
4
4
3
2
10
13
13
12
9
4
4
2
5
0
1
1
1
2
2
0

577
566 740
537 061
343 309
154 501
130 752
1 073 184
306 185
285 653
146 289
299 704
341 022
273 377
1 937 405
671 351
149 682
347 037
598 915
314 675
240 363
135 718
158 400
517 168
570 861
123 401
404 052
516 157
468 608
567 221
421 114
883 001
683 169
1 186 330
181 375
1 393 758
1 001 041
945 851
232 959
580 312
1 169 491
257 399
362 827
325 182
741 269
219 484
1 234 001
645 325
169 531
322 292
76 800
766 659
492 563
565 841
187 652
299 000
725 302
193 696
694 821
1 036 721
222 220
2 565 257
792 975
292 879
1 453 387
623 463
636 849
227 736
432 112
1 079 016
736 477
1 669 655
235 867
549 361
553 484
403 090
696 255
2 181 371
1 243 834
1 273 488
1 395 804
359 711
564 319
365 335
226 849
985 099
534 291
597 185
418 460
367 156
379 975
340 088
141 201
1 198 273
1 536 100
1 491 970
1 298 340
1 157 052
400 742
397 732
205 954
781 962
43 512
6 125
186 452
18 402
259 596
263 620
*1 373 988

64 963 638
5
5
3
2
2
9
3
3
2
3
3
3
16
6
2
3
5
3
2
2
2
5
5
1
4
5
4
5
4
8
6
10
2
12
9
8
2
5
10
3
3
3
6
2
10
6
2
3
1
7
4
5
2
3
6
2
6
9
2
21
7
3
12
5
6
2
4
9
6
14
2
5
5
4
6
18
10
11
12
3
5
3
2
8
5
5
4
3
4
3
2
10
13
12
11
10
4
4
2
7
1
1
2
1
3
2
11

**577
+1
0
-1
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
-1
0
0
-1
0
0
0
0
-1
0
0
0
0
0
0
+1
+2
0
+1
+2
+1
-1
0
+1
0
0
0
-1
0
0
+1
0
0
-1
0
-1
-1
0
0
-1
0
0
-1
-1
-3
0
0
-2
-1
0
-1
0
0
-1
0
-1
-1
0
+1
+1
-3
-2
+2
0
-1
-1
-1
0
+1
+1
0
0
-1
0
0
0
0
0
-1
-1
+1
0
0
0
+2
+1
0
+1
0
+1
0
+11

0
113 348
107 412
114 436
77 251
65 376
119 243
102 062
95 218
73 145
99 901
113 674
91 126
121 088
111 892
74 841
115 679
119 783
104 892
120 182
67 859
79 200
103 434
114 172
123 401
101 013
103 231
117 152
113 444
105 279
110 375
113 862
118 633
90 688
116 147
111 227
118 231
116 480
116 062
116 949
85 800
120 942
108 394
123 545
109 742
123 400
107 554
84 766
107 431
76 800
109 523
123 141
113 168
93 826
99 667
120 884
96 848
115 804
115 191
111 110
122 155
113 282
97 626
121 116
124 693
106 142
113 868
108 028
119 891
122 746
119 261
117 934
109 872
110 697
100 773
116 043
121 187
124 383
115 772
116 317
119 904
112 864
121 778
113 425
123 137
106 858
119 437
104 615
122 385
94 994
113 363
70 601
119 827
118 162
124 331
118 031
100 186
111 064
99 433
102 977
111 709
43 512
6 125
93 226
18 402
86 532
131 810
124 908

 
* 1 373 988: nombre de Français de l'étranger inscrits dans les représentations consulaires au 31 décembre 2006.
** Ce tableau considère 263 620 habitants pour la Nouvelle-Calédonie, comme l'a fait le gouvernement, contre 311 872 selon les dernières enquêtes; en cela, il refuse de suivre l'avis de la Commission consultative, avec comme conséquence de refuser un siège supplémentaire à cet archipel.



    Le découpage Marleix est arrivé.
    Première remarque: c'est un redécoupage à minima. Il ne touche qu'à ce qui était devenu illégal au sens strict. A l'intérieur des départements remodelés, les circonscriptions qui entraient dans les fourchettes de population acceptées par la loi ont été en général conservées. Mais la conséquence est triste: les contorsions se sont multipliées et aboutissent à un recours beaucoup plus important qu'en 1986 au découpage des cantons d'une part, et à des dessins de circonscription trop souvent indéfendables.
    Cela dit, davantage de départements qu'en 1986 ont été parfaitement bien découpés d'un point de vue géographique, à savoir les Bouches-du-Rhône, la Charente, l'Indre, la Manche, la Haute-Saône, la Haute-Vienne, l'Yonne. D'où un contraste surprenant entre ce lot de découpages respectueux de la géographie et de l'économie locale et ces ratages spectaculaires de certaines circonscriptions en lanières, longiformes jusqu'à embrasser plusieurs autres circonscriptions.

    Je vous laisse le plaisir de découvrir ces fabuleux dessins en partant de la rubrique "Circonscriptions 2010"...